Titre du document

Wittgenstein et l’«arrière-plan» de l’intentionnalité

Nom du corpus

Corpus Unitex français

Lien vers le document
Auteur(s)
  • Denis Sauvé
Affiliation(s)
  • Cégep de Saint-Hyacinthe
Revue

Dialogue

Langue(s) du document
Français
Éditeur
Cambridge
Année de publication
2009
Type de publication
Journal
Type de document
Research-article
Résumé

RÉSUMÉ : John Searle, Hubert Dreyfus et Charles Taylor défendent la thèse voulant qu’il y ait des formes de «compréhension» ou de «savoir» (ou, peut-être, de «connaissance») qui, contrairement aux formes courantes, ne sont pas de nature représentationnelle ou conceptuelle mais sont plutôt du type des «savoir-faire». Cet article examine l’argument avancé en faveur de cette thèse (l’«argument de la régression», comme il est désigné ici) ainsi que l’affirmation de ces auteurs suivant laquelle les Recherches philosophiques de Wittgenstein démontrent que celui-ci, au moins implicitement, l’acceptait. Les conclusions qui découlent de cet examen sont, d’une part, que l’argument n’est pas concluant et, de l’autre, qu’il aurait été récusé par l’auteur des Recherches.

Catégories INIST
  • 1 - sciences humaines et sociales
persName
  • Kutcher
  • Burman
  • Mohan
Ref type bibl
  • [2]
  • [15]
  • [18]
  • [8]
  • [10]
  • Burman et al. [3]
  • Emami et al. [6]
  • [7]
  • [17]
  • [14]
  • Vieillevigne et al. [15]
  • [4]
  • Mohan et al. [11]
  • Brahme [2]
  • Mohan et al. [11]
  • [17]
  • >Mohan et al. [11]
  • [12]
  • [16]
  • [12]
  • [19]
  • [13]
  • [5]
  • [1]
Version PDF
1.3
Score qualité du texte
8.344
Présence de XML structuré
Absent
Identifiant ISTEX
954988F120C68AB58CB6A17EF4A70CF59E264B62
ark:/67375/6GQ-MB5X0BVS-L
Powered by Lodex 9.3.8